“La CiTé – école vivante” est un projet collaboratif de création d’un établissement secondaire différent porté par des enseignants chevronnés, désireux de “soutenir le bien-être et l’exigence dans l’éducation des adolescents d’aujourd’hui, adultes de demain ; déjà citoyens“.

L’initiative, qui a pour objectif d’accueillir 440 élèves à la rentrée 2020, s’inspire notamment du fonctionnement organisationnel et pédagogique du Collège-Lycée Expérimental (CLE) de Hérouville-Saint-Clair en Normandie. Inauguré en 1982, il fonde son action sur une principe simple (qui n’est pas vu comme une pédagogie) : « Tout est éducatif ». Cette “autre école” s’articule notamment avec le tutorat et l’instauration de temps de bilans. Chaque élève y est considéré comme une personne, chaque adulte contribue à l’éducation et chaque dispositif soutient une intention. Clairement, c’est le bien-être direct à la fois des enseignants et des étudiants qui est ciblé.

Lancé il y a un an, le projet liégeois, qui vise les missions décrétales de l’enseignement définies par la Communauté française, a depuis lors obtenu le soutien de la FWB qui pourrait le subsidier, de la Ville de Liège et de différents services de l’ULiège intéressés par les différents aspects du concept. Cette proposition d’école répond en outre à deux urgences: le manque de places dans les écoles secondaires (+- 2400 !) et le peu de diversité dans l’offre scolaire.

Pour les personnes intéressées, une 4ème soirée d’information est organisée ce jeudi 22 novembre à 20h sur la péniche L’Armande, quai Godefroid Kurth n°100.


Suivant : Météo : froid et nuageux
Précédent : Plan urbain de mobilité: on reparle de la liaison CHB

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×