Depuis que les bars et salons de prostitution sont fermés à cause de la crise sanitaire, la prostitution se développe dans un cadre plus privé et notamment via la location de logements AirBnb. Mais si cette activité est tolérée en Belgique, elle ne l’est pas lorsqu’il s’agit de filières d’exploitation des travailleuses du sexe (généralement étrangères).

Il y a un mois, la police a mis au jour les activités d’un réseau de prostitution qui sévissait via le site spécialisé www.quartier-rouge.be au-dessus de la Danish Tavern, rue Pont d’Avroy. Cinq jeunes sud-américaine d’environ 25 à 35 ans y ont été délogées par la police.
L’exploitant du café, qui sous-louait les étages à une autre personne, explique à La Meuse qu’il n’était pas au courant de ce qui se passait au-dessus de son café.


Suivant : François Fornieri quitte la direction de Mithra pendant un an
Précédent : Un homme impliqué dans de multiples vols à l’arrachée sur des personnes âgées a été arrêté

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×