Cela semble se confirmer : Nethys laisse percoler l’idée qu’elle a l’intention d’utiliser le produit de la vente de ses actifs pour investir dans le développement d’un méga-projet pour l’aéroport de Liège.

Les déclarations des derniers jours corroborent un faisceau d’indiscrétions et d’indices qui nous ont amenés, depuis plusieurs semaines, à penser que l’aéroport de Liège a l’intention précise de lancer le projet d’une nouvelle piste d’atterrissage, parallèle à la piste principale, à environ 2 km au Nord de celle-ci“, analyse Watching Alibaba, un groupe* réunissant des personnes et structures opposés à l’agrandissement de l’aéroport de Liège en faisant fi des considérations climatiques et environnementales.

Opposé à ce que Liège devienne le premier aéroport de fret européen (il est actuellement 7e), le collectif craint que s’il devait être mené à bien, le projet de nouvelle piste entraînerait la destruction de plusieurs villages (Velroux, Voroux-Goreux, Lexhy,…) et un survol direct d’Awans et Horion-Hozémont. “Il générerait une intensification considérable des nuisances de tous types pour les habitants de l’agglomération et particulièrement, bien évidemment, pour les riverains de l’aéroport. Le chiffre de 2000 camions quotidiens annoncé, par le directeur de l’aéroport, dans le cadre de l’arrivée d’Alibaba à Liège, serait largement dépassé. De nouveaux projets (auto)routiers sont à redouter.

(*)Avec Marc Alardeau, Géographe/ Evelyne Balteau, Extinction Rebellion Liège/ Cédric Leterme, GRESEA/ Sybille Mertens, HEC Liège/ Eric Nemes, Attac Liège/ Pierre Ozer, ULiège/ François Schreuer, urbAgora


Suivant : Météo: passages nuageux et éclaircies
Précédent : La cour de cassation rejette sa requête en désaisissement: Alain Mathot pourra être jugé à Liège

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×