Jusqu’au 11 mars, les guindailles des fameuses “Saints” se succèderont quasiment tous les jours dans la salle provisoire de la rue de Droixhe. Jusqu’à l’autre côté de la Meuse, ces moments festifs incontournables mais bruyants font réagir certains riverains mal informés qui nos ont alertés qu’une boîte de nuit venait d’ouvrir dans leur voisinage.

« Depuis bientôt quatre ans que nous utilisons ce site de Droixhe, aucun accident n’a été à déplorer », souligne Egon Scheer, président de l’Association Générale des Etudiants Liégeois, à l’heure de présenter le projet d’aménagement définitif d’une salle de guindaille digne de ce nom à la place du vieux hangar actuel.

Le projet, pour lequel le permis d’urbanisme est en passe d’être obtenu, s’apprête à entrer dans sa dernière phase, celle des travaux de réaménagement des bâtiments existants et de construction d’une toute nouvelle partie. « Celle-ci permettra de faire passer la superficie de 1800 à 2800m², de réaliser une nouvelle enveloppe externe et d’aménager totalement l’intérieur afin de le rendre modulable grâce à un jeu de volumes basé sur des containers et des parois mobiles. Outre le confort d’utilisation qui permettra aux quelque 50.000 guindailleurs qui fréquentent nos soirées chaque année de le faire dans des conditions encore meilleures, ces travaux vont aussi permettre d’assurer une sécurité encore plus efficace pour les étudiants

Appel à financement

Le projet coûtera près de 2.000.000€ et ne sera pas financé par les pouvoirs publics. La Ville de Liège le soutient par le biais de la mise à disposition du terrain via un bail emphytéotique et par un appui dans les démarches des étudiants. Mais au niveau financier, ils’agit d’un financement entièrement privé, grâce des fonds propres mis en réserve au fil des ans, un prêt bancaire, du sponsoring et une levée de fonds.
L’ASBL espère en effet récolter au moins 100.000€ grâce à une campagne de financement hébergée sur www.lechapi.be

La salle comportera deux parties distincte: 350m² destinés aux événements de petite affluence et 1.900m² pour accueillir la majorité des événements. Côté aménagements fixes : bars, espaces de stockage et de ticketing, sanitaires, … sont prévus. L’ensemble, qui devrait être construit fin 2020, permettra d’accueillir jusqu’à 3.500 étudiants.
L’infrastructure respectera les normes de sécurité les plus strictes en termes de sorties de secours, prévention incendie, résistance,… Tout en étant proche du terminus du tram, elle bénéficiera d’un partenariat avec les TEC pour ce qui est des bus et des navettes.

Lire aussi: Voici le projet de nouvelle salle de guindaille pour les étudiants


Suivant : Rénovation complète de la rue Tête-de-Boeuf dans le Carré
Précédent : Troisième édition de la Cycloparade Féministe au départ d’Outremeuse

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×