Le 17 novembre, après 22h et donc en ne respectant pas le couvre-feu, environ 150 personnes ont formé un cortège depuis la place des Déportés (à l’entrée du quartier Saint-Léonard) en direction de la place du Marché. Il s’agissait d’une manifestation contre le couvre-feu et pour des mesures sanitaires solidaires. La majorité était masquée et portait des torches.

La police de Liège avait indiqué qu’aucune arrestation administrative n’avait eu lieu et donc aucune amende infligée, sur le moment, pour non-respect du couvre-feu. Mais à l’heure où les personnes qui organisent collectivement ces mouvements appellent à une nouvelle manifestation ce samedi 28 novembre à 21h, la police de Liège rappelle que toute manifestation de plus de 4 personnes est interdite, sur base de l’arrêté de police du gouverneur (dans le contexte du confinement).

Jadranka Lozina, porte parole, indique que des poursuites ont déjà été engagées par rapport à certains manifestants du premier défilé nocturne: “La police liégeoise fait avec ses moyens. Les personnes sont masquées, ça complique l’identification. Mais certains s’en vantent sur les réseaux sociaux, ce qui permet de les retrouver. Et puis il y a aussi les caméras de surveillance. De notre côté, on transmet les constats et PC au parquet du procureur du roi.” Selon le parquet, justement, 8 personnes ont déjà été formellement identifiées et vont devoir payer une transaction pénale de 250 euros. Si elles ne ne font pas, un passage devant le tribunal risque de leur coûter plus cher.

Reste à voir si cela refroidira les manifestants de ce samedi qui vient. “Nous ne voulons pas de leur statu quo. Nous prenons la rue. Nous appelons à la désobéissance. Manifester est un droit fondamental (comme le droit de réunion, de rassemblement et de déplacement). Nous ne demanderons pas d’autorisation pour cela. Nous conseillons néanmoins de venir et de repartir à deux minimum et quatre maximum.“, indique le collectif qui compte gérer les amendes de manière groupée: “Nous les refuserons ou les paierons ensemble.


Suivant : Météo: le soleil domine
Précédent : Les syndicalistes de la FGTB condamnés pour le blocage du viaduc de Cheratte; ils font appel

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×