L’échevin des Travaux, Roland léonard, a annoncé hier le démarrage du service hiver de la Ville. Les équipes affectées au Plan hiver se composent de 124 agents communaux. Parmi ceux-ci, 65 sont affectés à des circuits prioritaires (voies d’accès aux hôpitaux, itinéraires des transports en commun, grands axes de circulation,voiries desservant les pôles économiques) et 59 conducteur, responsable des diverses interventions. En cas d’extrême rigueur, tous les services (propreté, plantations, services transversaux) peuvent être mobilisés et les effectifs liés au déneigement avoisineraient alors les 300 agents.

Pour le traitement des axes prioritaires, le conducteur, responsable des diverses interventions, prend toutes les dispositions adaptées aux circonstances atmosphériques issues des différents centres d’information (Centre «Perex», Météoroute, Centre de Bierset) et reste également en contact constant avec les services de sécurité, tels que la police, les pompiers et la permanence civile, prêt à réagir à tout moment face à une situation qui présenterait un caractère d’urgence.

La Ville assure également la fourniture de sel en conteneur à proximité des voiries à forte déclivité. 130 bacs à sel sont ainsi mis à disposition des riverains concernés. Cette mesure permet aux citoyens d’assurer un déneigement efficace devant leurs habitations.

Outre le sel, la Ville de Liège utilisera également, dès cet hiver, la saumure pour le déneigement. La saumure est une solution liquide obtenue par le mélange de sel solide et d’eau. Le produit, par sa moindre teneur en sel est ainsi considéré comme un matériau d’épandage «vert» parce que moins agressif pour l’environnement. A ce titre, son usage est préconisé principalement pour le traitement des Ravels et des pistes cyclables en site propre.. “C’est là que son efficacité et sa qualité environnementale sont optimales. En effet, pour l’épandage sur les routes, sa dilution serait trop rapide, provoquant ainsi un risque de nouveau gel des revêtements. Par contre, sur les sols de type Ravel, la saumure répandue se dilue rapidement par rapport à l’eau provenant de la fonte de la glace ou de la neige traitée et à l’humidité de l’air“, commente l’échevin. En 2019, des cyclistes s’étaient plaints des pistes vélo étaient restées plusieurs jours sans être dégagées

Il reste à noter que l’efficacité de l’épandage est liée à la circulation des véhicules qui, par le phénomène de roulement, contribue à faire fondre la neige. Lors de fortes précipitations, des difficultés de circulation peuvent apparaître. Une rue qui a été traitée reste parfois inaccessible si trop peu de voitures l’empruntent. Comme la densité du trafic a une influence sur le temps nécessaire à l’action du sel, les automobilistes doivent, en tout temps, faire preuve de prudence, rappelle l’échevinat.


Suivant : Les travaux de sondage en Féronstrée prolongés à cause de retards
Précédent : 15 nouveaux bus hybrides au TEC Liège-Verviers: un tiers des véhicules sont désormais plus “verts”

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×