À la suite d’un différend au sein du conseil d’administration de l’UCM Liège, le président Daniel Cataldo a introduit lundi une requête unilatérale en urgence devant le tribunal de première instance de Liège. Selon lui, les dissensions sont apparues à la suite de sa volonté d’élargir le conseil d’administration à un nouvel administrateur. Un type de décision qui doit faire l’objet d’un vote à la majorité, conformément aux statuts de l’UCM Liège. La justice a désigné comme administrateur provisoire l’avocat Adrien Absil.

Il ne s’agit donc pas d’une faillite. Le personnel poursuit son travail normalement et un prochain conseil d’administration aura lieu le 12 juin.

(Source: La Meuse)


Suivant : Des notaires liégeois ciblés avant tout le monde par le virus informatique mondial
Précédent : 70% de taux d’occupation au Val-Benoît et 173 coureurs attendus aujourd’hui

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button