L’attaque informatique massive utilisant un logiciel de rançon appelé « Wanna Cry » a frappé un peu partout dans le monde le week-end dernier. Or, deux semaines avant, certains notaires de Liège qui ont été la cible des hackeurs. L’un d’eux a même payé une rançon de 300$ et n’a rien pu récupérer.

« Le premier antivirus, c’est le client. C’est la personne qui est devant son ordinateur et qui clique sur des liens douteux ou des mails en anglais qu’elle ne comprend pas mais qui veut quand même aller voir… et là c’est l’embardée ! Autre conseil qui n’est pas encore assez suivi, c’est de ne plus utiliser du tout Windows XP qui n’est en principe plus supporté techniquement par Microsoft », prévient  un informaticien. Il conseille aussi de ne plus utiliser le vieux système d’exploitation Windows XP, de disposer d’un système de backup journalier non relié à son réseau informatique et d’installer un antivirus et un pare-feu (tous les deux à jour).

(Source: lameuse.be)


Suivant : Salon du volontariat à partir de demain
Précédent : Désignation d’un administrateur provisoire à l’UCM

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button