L’association de défense de la cause animale GAIA a indiqué lundi sur son site internet qu’elle avait décidé de lancer une citation en justice contre la ville de Liège pour avoir délivré des autorisations pour des abattages rituels à domicile.
Dans un communiqué, la Ville avait en effet indiqué que, en concertation avec la communauté musulmane, elle allait encadrer la fête musulmane du Sacrifice (Aïd el-Kebir), avec l’abattoir de Liège ces 21, 22 et 23 août et que l’abattage à domicile était autorisé.

Plusieurs tribunaux (par exemple le tribunal de première instance du Brabant wallon) ont confirmé le caractère illégal de tout abattage rituel à domicile, qu’ils soient effectués avec ou sans étourdissement, indique se son côté l’association GAIA. « Face à ces actes illégaux, que la ville de Liège a autorisés, nous demanderons la condamnation de la ville au tribunal de première instance de Liège. En même temps, GAIA a chargé ses avocats d’examiner si une plainte pénale peut être déposée contre chaque responsable impliqué dans cette affaire », explique le président de GAIA, Michel Vandenbosch. Il fait aussi référence à un règlement européen sur la protection des animaux qui précise que l’étourdissement doit être appliqué sans douleur et que les méthodes “à domicile” comme des coups de marteaux ne sont pas autorisées.

Nous avons expliqué que pour les abattages à domicile, il fallait faire une déclaration préalable et nous avons signalé aux personnes qui optaient pour cette solution que l’étourdissement de l’animal avant son égorgement était obligatoire“, indique Laurence Comminette, porte-parole du bourgmestre. “Nous nous basons sur la législation wallonne qui autorise l’abattage à domicile jusqu’au 1er septembre 2019. Seul l’abattage rituel à domicile, sans étourdissement, est interdit. Par ailleurs, lorsque nous mettons à disposition des containers pour jeter les déchets des animaux dépecés n’est pas de l’incitation, mais une mesure d’hygiène publique.

150 animaux ont été abattus cette année à domicile. La Ville réfléchit à une campagne avec la SRPA pour éviter les abattages clandestiins lorsque la législation aura changé, l’année prochaine.


Suivant : Agenda : Promenade en Fanfares
Précédent : HEC Liège reçoit un nouveau label international de qualité

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×