L’association européenne des établissements d’enseignement vétérinaire (EAEVE) vient de retirer son accréditation européenne à la faculté de médecine vétérinaire de l’université de Liège. Sa mission est d’évaluer, de promouvoir et de développer la qualité et le niveau des établissements de médecine vétérinaire et leur enseignement au sein de l’Union Européenne.
En 2010, l’ULiège s’était félicitée de son retour parmi les facultés agréées par l’EAEVE.

Dans son rapport final, et après une semaine d’inspection au mois de mai, l’association pointe essentiellement le manque de cas cliniques par étudiant mais aussi le manque d’encadrants. C’est déjà ce qui avait posé problème en 2000, lorsque qu’elle n’avait pas approuvé la faculté, alors confrontée à un afflux d’étudiants dépassant ses capacités de formation.

Le problème aujourd’hui, c’est que malgré son tout nouveau bâtiment qui accueille la clinique, l’école vétérinaire a la capacité d’accueillir un peu moins de 200 étudiants… mais en diplôme 300 chaque année. C’est ce que nous confirme le doyen Georges Daube.
De plus, les cas cliniques ne sont pas assez nombreux par rapport au nombre d’étudiants. L’EAEVE considère par exemple qu’un étudiant doit rencontrer au minimum 42 chiens malades par an mais qu’il n’en voit que 33 en moyenne par étudiant à l’ULiège.

Cette perte d’accréditation, outre la moins bonne image, risque de fermer l’accès des étudiants diplômés à Liège à certaines écoles de spécialisation situées à l’étranger.

Pour regagner son accréditation, l’université attend les effets du concours d’entrée mis en place, il y a quatre ans, pour les étudiants, à la fin de la première année académique. Ce concours, limitant à 250 les attestations d’accès au bloc 2 du bachelier devrait réduire le nombre de diplômés d’ici deux ans. Des enseignants supplémentaires doivent aussi être engagés.

(Photo ULiège – J-L Wertz)


Suivant : Le prix des maisons augmente en province de Liège: en Cité Ardente voici le détail par endroits
Précédent : La Ville souhaite que les étudiants koteurs se domicilient à Liège ou paient une taxe

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×