C’est le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem, qui l’a d’abord indiqué il y a quelques jours sur VTM. Selon lui, il y a une “probabilité certaine” que les festivals d’été du pays soient annulés. Il l’a confirmé ce 6 avril sur la Première: «Les bourgmestres concernés se sont déjà exprimés sur cette question et ils attendent l’avis du Conseil National de Sécurité. Ils ont fait part de leurs inquiétudes. Nous allons formaliser cela le plus vite possible. Il faut s’attendre à une annulation».

Car même si l’épidémie est jugulée d’ici à l’été, de tels rassemblements sont des foyers de contamination qui présentent trop de risques de relance du coronavirus.

Sur leur page Facebook, les organisateurs n’ont pas encore évoqué l’épidémie Covid-19. La phase de recrutement des bénévoles avait été lancée il y a quelques jours et, sur le terrain de Rocourt (en face du RFCL) censé accueillir le festival du 9 au 12 juillet, on s’activait à aplanir le champ labouré pas les agriculteurs fâchés (photo).

Lire aussi:
Le festival Les Ardentes recrute ses bénévoles: mais l’événement doit-il avoir lieu ?
Les agriculteurs laissent le terrain de Rocourt aux Ardentes contre dédommagement: qui va payer leur indemnité ?


Suivant : Météo: un lundi ensoleillé mais froid
Précédent : Le parquet de Liège va infliger une centaine d’amendes pour non-respect des directives coronavirus

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×