Vous les avez sûrement déjà aperçus ou empruntés. Une trentaine de bus hybrides (qui roulent à la fois au diesel et à l’électricité) sont en service à Liège. 162 sont prévus pour le réseau TEC Liège-Verviers jusque fin 2019. Mais comme l’a relevé la RTBF il y a quelques jours, l’économie de diesel est trois fois moins importante que prévu.

Lorsqu’un ministre wallon mettait en avant une économie de carburant de 70%, il se basait sur les promesses du constructeur, la firme Solaris. Or on constate aujourd’hui qu’un véhicule “normal” brûle 46 litres de diesel tous les 100 kilomètres… Sur la base des 200.000 km parcourus depuis la mise en circulation de la vingtaine de premiers bus hybrides, la moyenne est seulement de 38 litres.

A Charleroi, c’est le même constat. Sur le réseau local du TEC et ses 55 véhicules Volvo, les surconsommations de carburant ont dépassé de 25% les prévisions, au cours des cinq premiers mois. Alors que le constructeur annonçait une norme de 25 litres aux 100 km, la flotte en a avalé en moyenne 31,2 avec des pics jusqu’à plus de 37 litres.

Reste à attendre le bilan d’une année de mise en service et les adaptations éventuelles pour officialiser des conclusions.

(.Source: Le Soir, Rtbf)


Suivant : Météo: les soleil va faire sa place
Précédent : 25.000 réservations un an à l’avance pour Andy Warhol à la Boverie

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×