Le Conseil d’État a rejeté mercredi les demandes de suspension en extrême urgence qui avaient été introduites par un collectif de restaurateurs et de cafetiers (ancré à Liège) contre la mesure imposant la fermeture de leurs établissements à cause de la crise sanitaire. C’est l’arrêté ministériel du 18 octobre qui était visé, interdisant actuellement l’accueil de clients et ne permettant plus que la vente à emporter.

Lire aussi: Un collectif ancré à Liège attaque l’État pour faire annuler la fermeture de l’Horeca


Suivant : Météo: temps sec
Précédent : Une deuxième vague bien plus grave que la première: le gouverneur redoute la situation dans les hôpitaux

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×