Selon une étude de l’AVIQ rendue publique hier, deux tiers des transmissions du Covid sont identifiées hors du milieu familial et ont lieu en milieu scolaire (46% à l’école, 18% dans l’enseignement supérieur et 2% dans le secteur de l’accueil de l’enfance).
Si ces données devaient se confirmer, sachant que les transmissions qui ont lieu au sein du noyau familial sont très difficilement évitables et constituent d’une certaine manière une conséquence des transmissions ayant lieu à l’extérieur, elles confirmeraient, je pense, la nécessité d’améliorer nos procédures de réduction des risques en milieu scolaire“, réagit François Schreuer, conseiller communal Vega.

Prônant autant que possible les activités scolaires, il souhaite que l’on améliore le renouvellement de l’air dans les crèches et les écoles. “La procédure d’hygiène émanant de l’ONE [recommande] de ne renouveler l’air ambiant que deux à trois fois par jour.” Cela semble trop peu pour le conseiller qui propose que l’échevin de l’Instruction publique donne une consigne d’aération systématique toutes les heures. Il suggère également l’installation de détecteurs de CO2 dans chaque classe et dans chaque crèche. Ces détecteurs sont peu coûteux. Enfin, F.Schreuer suggère une révision, dès à présent, dans les cahiers des charges de travaux, des normes de ventilation applicables dans les bâtiments fréquentés par le public, et particulièrement dans les locaux scolaires, afin de les faire correspondre aux préconisations scientifiques.


Suivant : Explosion de la rue Léopold: le propriétaire et les pompiers condamnés
Précédent : Les hôpitaux en phase d’alerte: 50% des soins intensifs réservés aux malades du Covid-19

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×