Lors de la 12e Conférence spatiale européenne qui s’est tenue ces 21 et 22 janvier, le ministre de la Politique scientifique, David Clarinval, a annoncé que quelques 150 emplois devraient être créées à Bruxelles, Liège, Charleroi et Lummen pour la construction des nouveaux lanceurs spatiaux Ariane et Vega. C’est l’une des retombées de la contribution de la Belgique aux programmes de l’Agence spatiale spatiale européenne (ESA).

Ces entreprises seront sollicitées pour les systèmes “d’actuation”, qui permettent de transformer un signal de commande en action mécanique, les vannes de régulation des fluides pour moteurs et réservoirs ou encore pour les “chaînes de sauvegarde”, qui neutralisent le lanceur au cas où sa trajectoire mettrait en péril des personnes ou des biens.

Le premier vol d’Ariane 6 est prévu fin décembre prochain, de même qu’un premier lot de production de 14 lanceurs pour les années 2020-2022, ce qui représente un potentiel de 100 emplois à haute valeur ajoutée chez les industriels concernés. Safran AeroBoosters, société établie aux Hauts-Sarts en fait partie. De même que Sabca et Thales Alenia Space.

Le premier vol de Vega C, un lanceur plus léger qu’Ariane, sera réalisé entre juillet et octobre de cette année, ce qui permettra d’embaucher 50 personnes en Belgique dans le cadre des activités de production de Vega-C et de Vega-E.


Suivant : Nouvelle baisse du nombre de demandeurs d’emploi inoccupés en province de Liège
Précédent : Chantier du tram: des travaux sur la place Coronmeuse dès ce lundi 27 janvier

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×