Sur demande d’étudiants transgenres, les premières toilettes neutres (non classées dans les catégories « hommes » et « femmes ») devraient progressivement faire leur apparition dans les bâtiments universitaires. Si la question commence a être abordée au sein de plusieurs autres entités, l’Université de Liège pourrait donc faire partie des précurseurs en la matière.

Dans un premier temps, l’Université envisage de dédier aux personnes transgenres des toilettes dépourvues de sigle de genre qui existent déjà. Des toilettes dites neutres pourraient ensuite être intégrées dans les plans lors de futurs travaux.

Il s’agit de « sortir de la différenciation systématique des deux sexes, qui handicape certains étudiants transgenres

Autre nouveauté : il est désormais possible de changer son prénom sur la carte étudiant, mais aussi dans le listing étudiant. Par exemple, dans l’attente d’un changement de nom à la commune, certains pourront déjà utiliser leur nom “social”. Le recto de la carte étudiant affichera le nom souhaité par l’étudiant mais, pour éviter tout problème d’identité, le prénom légal sera écrit en minuscule au verso de la carte.


Suivant : Le réseau électrique de la région liégeoise est vétuste
Précédent : Dentisterie: une pétition de 2000 signatures remise au ministre du Patrimoine pour demander un an de sauvegarde

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button