Le tribunal de l’entreprise de Liège vient de nommer un administrateur provisoire et un mandataire de justice. Ce dernier a été chargé de la vente des deux sites liégeois de Liberty Steel, à savoir l’unité de galvanisation de Tilleur et celle d’emballage en fer blanc de Flémalle, indique L’Echo.

En novembre, ce même tribunal, suite à l’avis du mandataire de justice répondant favorablement à une demande des avocats des syndicats, avait décidé de dessaisir le conseil d’administration des sites liégeois de la société sidérurgique pour une durée de six mois. Les quelque 650 travailleurs des deux sites liégeois sont au chômage économique depuis le mois de septembre.


Suivant : A l’Est démarche écocitoyenne et projet social autour du graphisme et de la sérigraphie
Précédent : Le Lidar se trouve rue du Couvent à Jupille

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×