Cela fait des années qu’un concierge habite au milieu de ce site commémoratif de la 1re guerre mondiale. Pourtant, après le vol méthodique des barrières et des luminaires en bronze du site (par une bande organisée) en 2015, il semble que le pillage du site continue. Cette fois, c’est le monument grec qui a été dépouillé de tous ses casques en bronze ce week-end, a relevé le conseiller communal Louis Maraite. “C’était le plus beau monument du site. Qui est responsable de la securité du lieu : la Défense ? La Régie des Bâtiments ? La Ville ? La Province ? Le Commandement militaire de la Province ? Pour commémorer les débuts et fin de guerre, tout le monde se préoccupe de l’endroit. Mais, hors cérémonies, c’est la cata“, regrette-t-il tout en pointant le fait qu’en 25 mars 2021, une cérémonie au monument grec était justement prévue.

La police confirme le vol des 114 casques et indique qu’une enquête est en cours.

(Photo: L.Maraite)


Suivant : Renaissance d’une épicerie saine, locale et durable dans le quartier de Fragnée: le crowdfunding cartonne !
Précédent : Les lâchers de colombes et de rapaces désormais interdits à Liège

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×