La Police de Liège, en accord avec le Parquet, lance un appel à témoins dans le cadre du vol des casques grecs survenu au Mémorial Interallié de Cointe, rue des Hirondelles à 4000 Liège. Le vol des casques du monument a été commis entre le vendredi 15/01/2021 et le lundi 18/01/2021. La Zone de Police de Liège demande à toute personne ayant vu, entendu ou aperçu un agissement ou un véhicule suspects dans le quartier durant ces 4 jours de bien vouloir prendre contact avec l’Inspecteur en charge du dossier par téléphone au 04.340.87.62.
Par ailleurs, les auditions des témoins ont eu lieu et les vidéos relevées sur les caméras de la Ville de Liège et sur des caméras privées sont à l’analyse.

Hier, la Régie des Bâtiments, la Ville de Liège, le Consul Honoraire de Grèce, le Comité de quartier et le Président de l’asbl du Mémorial Interallié se sont concertés lors d’une réunion d’urgence en ligne. Des solutions à court et moyen termes ont été trouvées afin de sécuriser le Mémorial Interallié de Cointe et de renouveler les pièces volées. « Ce partenariat public-public permet de réagir rapidement pour renforcer la sécurité du site, mais aussi afin de permettre le déroulement de la cérémonie du 200e anniversaire du début de la guerre d’indépendance grecque, prévu le 25 mars 2021 au pied du monument où se trouvaient les casques grecs volés » indique Laurent Vrijdaghs, l’Administrateur général de la Régie des Bâtiments.
Il faut rappeler que le site a été depuis plusieurs années le théâtre de nombreux vols de bronze peu discrets, dont les barrières encadrant l’esplanade et des luminaires.

Pour Willy Demeyer, « il ne faut pas laisser le dernier mot aux vandales. Il est essentiel que les pouvoirs publics se mobilisent pour restaurer les monuments et lieux sacrés ».

Un autre Groupe de Travail, sous l’égide de Roland Léonard, échevin en charge des Travaux, se concentrera, avec le Consul Honoraire, sur les aspects de la restauration du monument. Le communiqué de la Ville ajoute qu’une stèle provisoire sera réalisé pour la commémoration du 25 mars.

Le financement des mesures est pris en charge par la Régie des Bâtiments alors que l’entretien du monument est délégué à la Ville de Liège, notamment dans le cadre de la prochaine cérémonie.

Sécurisation actuelle du site

Actuellement le site est encadré par des barrières qui couvrent également d’autres infrastructures n’appartenant pas à l’État belge. En effet, le site rassemble la tour qui est propriété de l’État belge et est donc gérée par la Régie des Bâtiments, et la Basilique du Sacré-Cœur qui est la propriété de l’ASBL « Monument régional du Sacré-Cœur ». La fermeture de ces barrières dépend donc des deux entités. En plus de ces barrières autour du site, la Régie des Bâtiments a installé des grilles directement autour du monument grec où les casques ont été volés. Lors du vol du 17 janvier 2021, certains barreaux ont cependant été coupés et la chaîne de la grille mobile cisaillée.

Lire aussi: Une centaine de casques en bronze volés au Mémorial Interallié


Suivant : Des clôtures attendent les moutons sur la colline du parc de Cointe
Précédent : Benjamin Bodson nouveau chef de groupe cdH au conseil communal

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×