Le directeur général de Liege Airport avait annoncé qu’il allait baisser son salaire de 424.000 euros à environ 310.000 euros brut. En novembre, il envoyait un courrier aux administrateurs pour leur dire qu’il renonçait finalement à cette baisse. Le conseil d’administration de l’aéroport liégeois avait par ailleurs estimé que les nouvelles règles en matière de gouvernance étaient difficilement applicables et demandait une dérogation sur les salaires.

Luc Partoune avait en effet fait mine de vouloir se conformer aux dispositions du décret de novembre 2016 sur les administrations. Le texte, porté par l’ancien exécutif wallon (PS, cdH), revoyait à la baisse les salaires des patrons de structures à capitaux publics ou majoritairement publics.

Hier, le ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke (MR), interrogé sur le sujet en commission du parlement par Véronique Salvi (cdH) a indiqué que Liege Airport n’aura pas de dérogation et que l’aéroport liégeois devra se conformer “intégralement” au décret bonne gouvernance voté fin mars par le Parlement de Wallonie.

Le salaire annuel de 424.000 euros dépasse largement le plafond de 255.000 euros autorisé par le décret, a rappelé Jean-Luc Crucke .A titre de comparaison, son homologue de Brussels South Charleroi Airport (BSCA) touche un salaire d’un peu plus de 200.000 euros. Le ministre a également indiqué qu’une étude juridique sera lancée par l’aéroport afin d’analyser les conséquences d’une éventuelle rupture de contrat avec son directeur général.

(.Source: Rtbf, L'echo)


Suivant : Elections: seulement des demi-panneaux électoraux pour les petites listes?
Précédent : Retour du Village Gaulois ce jeudi place Saint-Paul

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×