Sur proposition de la ministre de la Santé Alda Greoli, le Gouvernement wallon a marqué son accord ce jeudi sur un projet de convention pluriannuelle pour soutenir pendant trois ans la 1ère salle de consommation à moindre risque de Belgique – appelée Saf’ti ! pour “Sauve-toi !”. Un budget annuel de 830.000 €, dont 726.000 € seront consacrés aux frais de personnel, est ainsi octroyé pour les années 2019 à 2021 à la Fondation TADAM qui gère la salle ouverte à Liège.

Pour rappel, cet espace intérieur de la rue Florimont, fermé et contrôlé, où la consommation de drogues illégales, par injection ou par inhalation, est supervisée par du personnel médical et paramédical, formé spécifiquement.

«Soutenir les initiatives en réduction des risques est primordial à mes yeux, non seulement pour améliorer la santé et la prise en charge des consommateurs de substances psychoactives, mais également pour réduire les accidents mortels et la propagation des infections à eux comme à leur entourage. Ces consommateurs, aussi désinsérés qu’ils paraissent, ont en effet encore des relations avec d’autres personnes : des amis, une famille, une compagne ou un compagnon, parfois des enfants. S’ils contractent une infection grave comme l’hépatite C ou le HIV, ces relations risquent d’en souffrir également d’une manière ou d’une autre. Il est donc de notre responsabilité de soutenir les politiques de réduction des risques destinée à protéger non seulement les consommateurs, mais également l’ensemble de la société, des dommages qui peuvent être liés à ces consommations problématiques», souligne la ministre.


Suivant : Début des travaux de forage pour le tram à la place Saint-Lambert
Précédent : Travaux rue Jonfosse, Quai sur Meuse et boulevard d’Avroy

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×