A l’heure où les amoureux du patrimoine liégeois se demandent ce qu’il adviendra de l’entrée monumentale de l’ancienne abbaye du Val-benoît qui a été démontée il y a deux mois pour construire un nouveau bâtiment (et dont toutes les pièces utiles seront entreposées dans un lieu choisi par la SPI), c’est peut-être le moment d’exhumer un autre portail d’intérêt patrimonial… abandonné depuis des années.

Lors de la construction de l’actuel hôpital de la Citadelle, en 1974, bon nombre d’éléments architecturaux de l’ancienne citadelle de Liège ont été détruits. Ce fut notamment le cas du portail en pierre du 17e siècle que l’on trouvait à l’entrée, et dont une copie se trouve à la Chartreuse. Faisant partie des courtines, cet élément est classé depuis 1982. Or, depuis plus de 40 ans, les éléments disloqués de cette pièce patrimoniale traînent en plein air dans un angle à l’extérieur du rempart. Si le lieu d’abandon appartient à la Ville, la porte en pierre appartient, elle, au C.H.R qui n’a pas encore envisagé concrètement de la valoriser.

Aujourd’hui, en écartant les branchages recouvrant les pierres numérotées, englouties par les ronces et laissées sans surveillance, l’on se met à douter du devenir de la “poterne” du Val-benoît, comme de celui des éléments démontés de la Maison Rigo (démolie en octobre aux Guillemins).

(.Source: Today In Liège)


Suivant : Un marché bio dans l’ancienne patinoire de Liège à Coronmeuse
Précédent : 819.000€ pour une salle de consommation de drogues qui ouvrira en septembre

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×