Rami est un Syrien originaire de la ville d’Alep. Il a 30 ans et est arrivé en Belgique en septembre 2015. Il habite à Liège depuis le mois de novembre. “Quand je suis arrivé ici en Belgique, j’ai vu que ce n’était pas simple d’aller dans la rue et de rencontrer des gens alors j’ai pensé à cette idée : manger ensemble. Donc, je propose chaque samedi de manger ensemble (c’est une invitation publique , vous pouvez venir seul ou avec vos amis, c’est une porte ouverte, vous êtes le bienvenu) et de vous faire goûter à la vraie nourriture syrienne (l’avez-vous déjà goûtée?) chez moi à Chênée.

Il lance donc une page Facebook et ça marche. Près de 1000 personnes likent et des gens sympas viennent à sa table de 10 places pour goûter les cinq assiettes différentes qu’il propose, cuisinés à la façon syrienne qui est proche de la nourriture libanaise. Le lien se crée.

Mais rien n’est simple dans notre contrée et les dangers que certains craignent et lui exposent paraissent bien futiles face à ceux de la guerre. “J’ai maintenant peur des implications et des conséquences. On me parle de l’Afsca* et des contrôles par exemple. Mon projet n’a aucun but commercial, je veux juste rencontrer des gens et manger avec eux. Vu les risques administratifs et autres, j’ai décidé de fermer ma page“, regrette aujourd’hui Rami. Même si son envie de rencontrer des gens autour d’un bon repas ne s’éteint pas.


(*) L’agence belge chargée de surveiller la sécurité de la chaîne alimentaire et la qualité de l’alimentation


Suivant : Météo: larges éclaircies
Précédent : L’Observatoire de Cointe va bientôt être classé

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×