Dans la nuit du 19 au 20 décembre, la passerelle Vivegnis sera définitivement posée à Saint-Léonard. Elle surplombera la voie de chemin de fer pour relier le quartier au site verdoyant des Coteaux de la Citadelle.
Les préparatifs de cette opération, techniquement inédite à Liège, commenceront dès le mercredi 19 à 5h du matin, avec l’arrivée du convoi exceptionnel transportant la passerelle «pré-montée», qui sera stockée en voirie. C’est pourquoi la Place Vivegnis sera interdite à la circulation véhiculaire durant la journée.

Dans la soirée du 19, aux alentours de 22h, une imposante grue permettra la mise en place de l’édifice cyclo-pédestre. Les préparatifs au levage de la passerelle suivront et c’est vers minuit, que commenceront, en point d’orgue, les travaux de pose de la passerelle. Ceux-ci devraient se terminer vers 5h du matin et seront suivis par le démontage de la grue. “La planification de ces manœuvres est bien sûr tributaire de l’accord d’Infrabel qui a été sollicité afin de garantir la coupure des voies de chemin de fer. Au matin du jeudi 20 décembre, c’est donc un paysage transfiguré que découvriront les habitants du quartier!“, se réjouit l’échevin des Travaux, Roland Léonard

Cette nouvelle passerelle répond à une demande prioritaire des habitants du quartier qui souhaitaient une connexion avec un espace vert, dont Saint-Léonard, de par sa structuration, est peu pourvu. Ils seront désormais en liaison directe avec les Coteaux de la Citadelle, vaste espace champêtre de plus de 90 hectares, classé au patrimoine naturel de la Région wallonne et disposant de 13 kilomètres de promenades pédestres fléchées. Les amoureux de promenades cyclistes ou pédestres pourront découvrir le panorama sur la Ville et les bords de Meuse, qu’offre du haut de ses 12 m l’impressionnante structure en bois, juste avant le franchissement de la passerelle.

L’enveloppe globale de ces travaux représente un montant de 1.541.000 €, subsidié dans son intégralité par «Liège Europe Métropole» et la Région Wallonne dans le cadre du plan «Revitalisation urbaine – Opération Vivegnis». La dernière étape du chantier sera la mise en place du revêtement de la traversée de type résine époxy, une opération qui requiert de bonnes conditions climatiques. Tenant compte de la programmation de ces divers travaux, la passerelle devrait être définitivement franchissable et accessible dès le prochain printemps.


Suivant : Météo: il peut y avoir des averses cet après-midi
Précédent : Les Sans Papiers menacés d’expulsion dans les 3 mois à Burenville

► Une erreur ou une proposition d'article, contactez-nous.

Share Button
×